ADULTING 101 – Gérer un budget

Je vous présente une nouvelle rubrique pour ce blog: ADULTING 101, la rubrique où je vous filerai désormais des conseils d’organisation pour vos vies de jeunes adultes!

tumblr_inline_nqe1p7si8K1qahcpj_500
Moi face à l’âge adulte

Friendly reminder: je ne prétends pas connaître LES bonnes techniques pour s’organiser correctement, vu que tout le monde est différent et que je suis moi-même pretty much a hot mess. Je vous conseillerai des trucs que parfois j’ai moi-même la flemme de mettre en oeuvre, mais que je vois bien marcher pour des amis, des membres de ma famille, etc. Je vous invite donc à contribuer dans les commentaires pour poster VOS techniques d’organisation qui marchent bien!

Mais alors Jamy, qu’est-ce qu’on entend quand on parle d’un « budget »?

Eh bien Fred, selon le Larousse, un budget, c’est « l’ensemble des recettes et dépenses d’un particulier, d’une entreprise, etc. ; la somme dont on dispose », ou bien « la somme réservée à une dépense particulière ». Pour connaître son budget exact, il faut donc absolument tracker ce qu’on gagne et ce qu’on dépense.

Pour commencer, pour bien calculer et organiser votre budget, je vous propose de passer un joli dimanche après-midi sur votre balcon à bien le lister, selon des critères précis.

I – Détailler son budget au maximum

Le conseil le PLUS important que je peux vous donner, c’est bien celui-ci: il faut détailler votre budget mensuel au maximum. Pour cela, il faut d’abord que vous calculiez la totalité de vos revenus mensuels fixes. Ceci comprend: votre salaire, vos pensions alimentaires, vos bourses, vos allocations d’état – bref, tout l’argent dont vous voyez la couleur sur votre compte en banque ou dans votre tirelire.

Faites une première liste où vous détaillez tous ces revenus, avec un total. Vous pouvez prendre une feuille, un carnet spécial, même un bullet journal *wink wink*!

IMG_5316
Un exemple de budget revenus

Faites une deuxième liste où vous allez noter vos dépenses mensuelles fixes. Divisez cette liste en deux parties: les dépenses obligatoires (ex: loyer, EDF, remboursements de prêts, téléphone et internet…), ainsi que les dépenses que j’appelle « actives mais superflues », c’est-à-dire les abonnements à divers divertissements dont on peut se passer en cas de grosse nécessité (netflix, carte UGC, spotify, carte de bibliothèque…). Puis, faites deux totaux séparés, et un total commun.

IMG_5318
Et un exemple de budget dépenses

Vous avez désormais la base de votre budget. Je vous conseille vivement de recopier votre budget dépenses et de l’accrocher à vue (ex: sur un mur, sur votre frigo, sur votre bureau) histoire que vous l’ayez en permanence en tête.

II – Optimiser son budget nourriture

Je voulais faire une catégorie à part pour le budget nourriture, car c’est en général le souci que l’on rencontre le plus: comment calculer son budget bouffe?

En vérité, il est très important de prendre du recul sur ses propres consommations et de se faire un budget sur le long terme, sans forcément se « priver » au départ. Je trouve utile de d’abord tenir une liste à part pour le budget nourriture, où vous noterez: la date à laquelle vous avez fait vos courses, le montant que vous aurez dépensé, et un descriptif basique, par exemple « grosses courses », « courses fête », « petits extras », « croquettes chat », etc. A la fin de chaque mois, notez le montant total de toutes les courses en bas de page, puis recommencez le même procédé pour le mois suivant. Il y a peu de chances que votre budget courses évolue drastiquement au fil des mois, et au bout de 3 mois, vous devrez pouvoir avoir une idée générale de votre budget nourriture mensuel. Arrondissez le prix et notez celui-ci dans votre budget « dépenses obligatoires ».

IMG_5325
Mon tracker de courses mensuel, ici dans mon bullet journal

Maintenant que vous avez une idée de vos budgets courses mensuel et hebdomadaire, vous pouvez commencer à l’optimiser à l’aide de quelques tips très simples et qui ne prennent pas trop de temps:

  • Faites un meal plan hebdomadaire. C’est-à-dire: posez-vous un jour dans la semaine pendant une demi-heure, et pensez à ce que vous allez manger cette semaine, repas par repas. Faites une grille et notez, pour chaque jour, votre repas du midi et celui du soir. Ne vous restreignez pas: si vous avez envie de vous faire un burger, faites-vous un burger! De même, si vous sortez un soir/mangez ailleurs, notez-le.
IMG_5320
Votre meal plan n’a pas besoin d’être compliqué!
  • A partir de ce meal plan, faites votre liste de courses. Continuez de détailler: de quoi avez-vous absolument besoin? Qu’est-ce que vous avez déjà? De quoi avez-vous envie mais dont vous pouvez vous passer?
  • Ajoutez maintenant à votre liste tout ce qui ne concerne pas la nourriture: de quoi avez-vous besoin? De quoi allez-vous bientôt manquer? Combien de rouleaux de PQ il vous reste? (LES VRAIES QUESTIONS)

Une fois que vous faites les courses, enfin, posez-vous ces questions: dois-je absolument acheter telle marque et non pas une sous-marque moins chère? Puis-je acheter tel légume en plein de fois puis le congeler pour en avoir sous la main? Pour les carnistes, puis-je acheter ce gros paquet de viande en promo pour le congeler?

Puis, une fois rentré.e, revenez au début et notez le montant de vos courses sur votre liste! Full circle.

tumblr_mamwgg2nOK1ql0l7mo1_500.gif

III- Et les extras?

Une fois que vous avez détaillé toutes vos dépenses obligatoires et votre budget bouffe, vous pouvez maintenant vous concentrer sur les extras. Calculez l’argent qu’il vous reste et choisissez comment l’allouer: combien j’aimerais dépenser en sorties? Combien en achats? Combien en épargne?

Vous n’êtes bien sûr pas obligé.es de suivre ces montants à la lettre, mais je trouve ça bien de se donner un premier budget afin de savoir quand est-ce qu’on le dépasse. Ca permet de se demander: « J’ai déjà dépensé tant, est-ce que j’ai vraiment besoin de ça? Est-ce que ça peut attendre le mois prochain?« 

tumblr_n2ssuo4k3f1rymr5wo1_400.gif

Maintenant que vous avez ces chiffres en tête – vous l’aurez deviné: FAITES UNE AUTRE LISTE (OUI OUI). Dans cette liste, notez d’abord votre budget restant, puis le budget que vous vous allouez pour chaque catégorie. En dessous, commencez à noter, comme pour votre liste de courses, la date d’achat de vos extras, le montant, ainsi qu’un descriptif (« chaussures », « sortie ciné », « resto avec X », « tatouage »…). Je trouve ça bien d’utiliser un code couleur pour chaque catégorie. A la fin du mois, calculez les montants réels dépensés pour chaque catégorie, puis le montant total de vos extras de ce mois. Prenez du recul une dernière fois sur vos achats: qu’est ce qui aurait pu attendre? Sur quoi est-ce que j’ai abusé? Combien me reste-t-il/ai-je dépensé en plus?

IMG_5321
Exemple d’une liste « extras »

IV – Tips pour épargner

Bien entendu, si vous pouvez vous le permettre, c’est très bien de mettre de l’argent de côté. Voici quelques tips sur comment épargner sans même parfois s’en rendre compte:

  • Si vous avez encore à votre disposition un livret jeune dans votre banque, ne le fermez pas et gardez-le en compte épargne: dans la plupart des banques, les taux d’intérêt des livrets jeunes sont plus élevés que ceux des comptes épargnes normaux, et vous pourrez donc gagner plus d’argent à la fin de l’année.
  • De la même façon, la plupart des banques vous laissent échanger vos pièces rouges (0,01cts, 0,05cts…) contre des billets moins encombrants, voire vous laissent les mettre sur votre compte. Si vous avez un bocal, un verre, etc, avec beaucoup de pièces rouges, ça peut être une bonne idée d’aller voir combien d’argent vous possédez mais n’utilisez pas.
  • Quand vous mettez de l’argent de côté, listez précisément la raison pour laquelle vous les gardez: un séjour ou un week-end? un billet d’avion? un nouveau tatouage? des frais d’université? Une fois que vous aurez listé exactement ce à quoi tel argent correspond, vous vous sentirez beaucoup moins enclin.e à aller piocher dedans.
  • Les tirelires sont toujours une bonne idée: non seulement elles vous permettent de ne pas laisser traîner de l’argent partout, mais elles sont aussi très utiles quand vous avez une dépense imprévue et besoin de ressources.
  • Si vous avez envie d’épargner sans même vous en rendre compte, voici une technique géniale: pour chaque jour qui passe, prenez une tirelire et mettez dedans 1 euro + un centime pour le jour du mois. Exemple: le 1er août, mettez 1,01€; le 10 août, 1,10€, etc. A la fin du mois, vous aurez mis de côté environ 35€, et vous pouvez recommencer le mois suivant pour économiser encore plus! Vous pouvez aussi y aller tout doucement et faire un centime par jour de l’année: le premier jour, 0,01€; le 56e jour, 0,56€, le 230e jour, 2,30€… A la fin de l’année, vous aurez économisé 668 euros. Eh ouais.

tumblr_lm6onjqqBV1qfy2kdo1_500.gif

V – Autres conseils

Pour commencer, prenez note de ce que vos amis vous doivent ou de ce que vous leurs devez. A force de dire « oh, tu me paieras une bière un de ces quatre« , vous perdez de l’argent que vous auriez pu utiliser pour acheter quelque chose d’utile voire d’essentiel (par exemple de la nourriture). (Vous aurez remarqué ici que je parle d’expérience, haha.) Ce n’est pas très grave si c’est 5€ de temps en temps, mais si c’est une habitude régulière, mieux vaut que vous gardiez une liste, et demandiez gentiment à vos amis s’ils peuvent vous rembourser quand vous en avez besoin. Tip 2: si ce sont vraiment des amis, ils n’hésiteront pas et s’excuseront platement au passage.

giphy (6)

Je trouve aussi que se donner un budget exact (pour des courses, par exemple) ne fera que vous stresser et vous donner l’impression de vous priver. Il est, je pense, bien meilleur pour vous de faire vos courses de façon à ce qu’elle vous reviennent le moins cher possible (en suivant mes conseils du II) plutôt que de se donner un petit budget et de non seulement culpabiliser de le dépasser, mais aussi de ne pas se satisfaire de ce qu’on mange.

En parlant de ça: ce n’est pas grave de dépasser son budget de quelques euros. Ce n’est pas non plus grave de ne pas épargner un certain mois pour X ou Y raison. On a tous nos problèmes, nos besoins, et nos imprévus; il faut être doux.ces avec vous-mêmes et ne pas culpabiliser car vous êtes à découvert de 35 centimes.

Enfin, point le plus important: si vous avez besoin d’aide, parlez-en. A votre famille, à vos amis, à votre banquier… C’est très difficile comme démarche, je le sais, mais souvent, cela soulage, d’autant plus si vous avez affaire à des gens compréhensifs. Ma mère m’a toujours dit « le plus important, c’est de payer ton loyer; pour le reste, on peut toujours s’arranger ».

treat yoself

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s